Emploi

Restitution du baromètre social

En partenariat avec l’ARACT, UNISAP 95 a organisé une restitution départementale du baromètre social.

Mardi 3 janvier 2017 à la Direccte UD 95

Intervenant : Eric BADOUAL, chargé de mission ARACT IDF.

L’Union Régionale des Plateformes de Services à la personne d’Ile de France (URSAP-IDF), soutenue par la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE-IDF) ont décidé de mettre en place un baromètre social pour mieux connaitre les conditions de travail des salariés des services à la personne ainsi que leurs besoins en termes de professionnalisation.

 

Le déroulement de l’enquête

  • Juin à août 2016 : 2 questionnaires ont été diffusés, l’un aux intervenants et l’autre aux équipes encadrantes et services support.
  • Septembre 2016 : exploitation des questionnaires par l’ARACT Ile de France avec l’appui d’un groupe technique composé de professionnels
  • Novembre 2016 : restitution régionale du baromètre social
  • Janvier 2017 : restitution départementale du baromètre social

 

Les résultats pour le département du Val d’Oise

Le baromètre valdoisien a été réalisé auprès de 13 structures dont 133 salariés intervenants et 23 salariés  issus des services supports et encadrements.

Les intervenants à domicile :

  • 72,7 % des intervenantes disent avoir trouvé un bon équilibre entre leur vie personnelle et leur travail. Ce constat est stable quel que soit le profil des intervenantes (âge, ancienneté, nombre d’employeurs).
  • Un peu plus d’un tiers des intervenantes ne se sentent pas capables de faire ce travail dans la durée. Ces personnes éprouvent également moins de satisfaction au travail.
  • L’analyse statistique fait ressortir une corrélation significative avec l’état de santé et/ou l’âge.
  • Près des 2/3 se disent  « presque toujours ou régulièrement  épuisées » par leur travail.

Les services supports et l’encadrement :

  • Une forte polyvalence (56,5% indiquent réaliser parfois ou souvent des tâches qui ne relèvent pas de leur mission)
  • La nécessité de mener de front beaucoup de choses en même temps
  • Une contrainte de temps assez forte pour 90,9% d’entre eux
  • Un travail qui peut être éprouvant sur le plan émotionnel : 82,6% des réponses
  • 36,4% se disent presque toujours ou régulièrement angoissés par leur travail
  • Comme pour l’ensemble de la région IDF, le désir de mobilité est davantage le fait des services supports : 46,3% souhaitent changer de poste et 23,9% pensent avoir quitté la structure dans les 3 prochaines années

Pour aller plus loin :

Télécharger le support de présentation  du baromètre de l’ARACT du 3 janvier 2017

Connectez-vous sur le site de l’ARACT pour accéder aux résultats département par département

http://aractidf.org/qualite-de-vie-au-travail/ressources/barometre-sap-2016